Bâtiments Privés


Accueil plan du site les nouveautés.. Généalogie Cartes postales

Quelques fois, les images, à l'ouverture d'une page, s'ouvrent de manière anarchique.
En ouvrant une image, au hasard, tout se met en ordre..

Précédente Remonter Suivante

 
Maison Delannoy. cette maison qui s'élevait entre la rue de la Gendarmerie et le faubourg de l'Étang était un curieux spécimen d'architecture bourgeoise du début du XIXème siècle. (détruite en 1968 pour la rénovation du quartier des tanneries)

           Henri DELANNOY (1833 - 1915) polytechnicien, intendant militaire, se retire à Guéret, pays de son épouse,  à sa retraite. il se passionne pour les mathématiques. Il participe à l'ouvrage du mathématicien  
           Edouard Lucas "Récréations mathématiques". Deux suites mathématiques "nombres Delannoy" courent toujours. Il fut président de la Société des sciences naturelles de la Creuse. 
          Une plaque est déposée à sa mémoire en 2015 à l'emplacement de sa maison place Bonnyaud.

Maison Royer. cette maison s'élève entre l'avenue Pasteur (Route de Ste Feyre ou d'Aubusson) et la rue Franklin Roosevelt ou route de Moulins. 
      Cette maison fut construite au début du 20ème siècle.

Avant la construction de la maison d'angle.
Ce sont 4 photographies annotées au dos "chez les Royer 1932"
6 Boulevard Simonneau (en haut, de gauche à droite : le propriétaire - Suzanne, Camille - la fille et la femme du propriétaire)

"Maison Cressant" 2 Route de Pommeil. 
C'est la maison du docteur Léonard Cressant ( 1793 - 1876 ). Médecin, Il fut conseiller de préfecture de la Creuse. Il fut, entre autre, médecin des épidémies et des prisons, médecin du collège et de l'École Normale de Guéret.
Il est cité par Martin Nadaud dans les "Mémoires de Léonard" comme " médecin choisi chaque année pour les opérations du conseil de révision".
A sa mort la maison devient la propriété de son gendre, M Masquelet, ingénieur en chef des ponts et chaussées, puis à s retraite conseiller municipal et premier adjoint.
La fontaine dans la rue au pied de la maison est appelée " Fontaine Cressant" . Elle fut édifiée en 1841 à la demande des habitants du quartier.

       Aujourd'hui cette habitation est le siège d'un restaurant gastronomique, "le Coq en pâte"

Parc de la famille Autorde (boulevard Saint-Pardoux).  
dans le fond, une statue d'époque romaine trouvée à Chez-Masfranc dans la commune de Champagnat. 
( plus ici : http://www.histoire-gueret.fr/index.php/?2006/12/19/61-fernand-autorde

Cette statue fut trouvé en 1850, au lieu dit Chez-Masfranc dans la commune de Champagnat, dans le champ dit "l'Enclos"
Acheté par monsieur Autorde il fut ensuite donné au Musée de Guéret par ses héritiers.
L'ensemble est sculpté dans un bloc de granulite et mesure 1,56 m de haut.
Le membre supérieur gauche manque en totalité.
La jambe droite manquante a été remplacée. 
Les fragments de la jambe gauche et du cou brisés sont rapprochés par des goujons et fixés par du ciment.
Cette statue représente la divinité gauloise rapprochée du Jupiter romain. C'était le dieu du ciel lumineux et la roue qui est à ces pieds représente le soleil.
Photographie du "Dieu à la roue" tirée de 
Mémoires de la société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse - 1935 (T26)-1937
      page 457
"Château" de M Bourzat,  
situé dans le triangle formé par l'avenue du Dct Manouvrier, l'avenue Pasteur, la rue du Printemps et la rue de la Grave.
 
Il était la propriété de Monsieur Joseph Bourzat (° Guéret le 5/12/1870 - + Guéret le 21/9/1933) directeur de la Coopérative Agricole, vice-président de la Fédération départementale des syndicats agricoles, président de la Société électrique.

 

 

Cher du Prat.  
écart au nord de Guéret, propriété de Louis Laroche, vendue en 1917 à la ville (37 ha et bâtiments consistants en maison de maître dite le Château, écurie, remise, communs, prés, terres, pâtures.)
Ce château fut habité dans les années 30 par Roger Magnard, président fondateur des "Editions Magnard", éditions d'ouvrages scolaires, créatrices entre autres des "devoirs de vacances".

Sur cette propriété furent installés les haras et le centre d'insémination jusqu'en 1988, les stades municipaux.

 

 

Villas à Maindigour. 
 

 

Château de la Rodde (ou la Rode, ou la Rhode) 
Petit château dans lequel fut créé une école primaire de garçons en 1956, devint ensuite Maison des Jeunes jusqu'en 1968. Fut détruit pour laisser place à un bâtiment scolaire.
(Article de journal, texte seul
Dans le parc, en 1961 construction d'une école.
Il s'agissait d'une petite seigneurie qui appartint au 18ème siècle à la famille des Tournyol. Longtemps isolé et désert, le domaine fut morcelé et un quartier s'y est construit rapidement.

 

 

Villas à Courtilles et Rochefort. autrefois écart à l'ouest de la ville.
 

 

Villa Boulevard de la Gare, Villa Sauvanet.  
Ce boulevard a été pris en grande partie sur la propriété de la Rodde en 1865 pour relier la ville à la gare. Pendant près de quarante ans il est resté à peu près sans constructions. Monsieur Germain Sauvanet, architecte départemental, y éleva le premier une maison. 

 

 

Photographie titrée au dos : "Château Sauvanet", datée du 20 janvier 1899.
Villa "Bellevue". à Braconne, au dessus du centre commercial.

Villa "Emile GUILLOT". avenue Louis Laroche (légende erronée). Cette villa fut construit en 1902 sur les plans de cet architecte.

Clocher. écart au nord ouest de Guéret. Dans le château fut longtemps installé le centre aéré. 
(il semblerait qu'en fin de compte ce soit le château de Lavaud dans la commune de Ste-Feyre)

Villa à Chandonnet. autrefois écart au nord-ouest de la ville, vers le cimetière.

la ferme de Champegaud. écart au sud ouest de la ville, longtemps isolé, maintenant au coeur d'un quartier.

l'Age. écart au nord-ouest de la ville.

le Château de la Villatte. écart au nord de la ville (en fait dans la commune de Saint-Sulpice-le -Guéretois).
                  
       

Précédente Remonter Suivante